numericable-SFR

Numéricable préféré par Vivendi pour le rachat de SFR

Voilà qui est acté, Vivendi a choisi Numéricable

pour le rachat de SFR

 

Vendredi 14 Mars, Vivendi annonçait que c’était Numéricable qui rentrait en négociations exclusives pour le rachat de SFR, et voilà le monde de la téléphonie qui rentre en ébullition !!

numericable-SFR

L’un des principaux actionnaires de Vivendi est, rappelons-le, Vincent Bolloré, ennemi juré de Martin Bouygues, comme nous l’avons expliqué dans ce précédent article.

Les conséquences de cette décision sont sans appel, l’action de Numéricable grimpe, tandis que celle de Bouygues chute.

Numéricable est un des principaux acteurs du développement de l’infrastructure réseau haut débit en France. Cette fusion permettrait à SFR de devenir un acteur incontournable, et pourrait même faire planer une ombre de peur au dessus d’Orange, qui n’avait jusque là pas de réel concurrence active sur le marché, et avait tendance à avancer avec des œillères.

Pour l’usager, cela ne pourrait qu’arranger ses affaires. En effet, les acteurs resteront dans cette guerre concurrentielle qui lui était bénéfique, et ces derniers devront redoubler d’efforts pour subsister.

Améliorer la qualité du réseau, améliorer les offres, être toujours plus compétitifs pour ne pas disparaître, voilà leur nouvelle mission.

 

Ne pas écouter les mauvaises rumeurs

Que la maison mère de Numéricable / Complétel, Altice, soit à l’étranger ne doit pas être un frein. En effet, l’important n’est pas le soit-disant manque de patriotisme de l’entreprise, mais que cette dernière favorise l’emploi, l’infrastructure et les offres.

Être face à un concurrent qui, pas plus tard que l’année dernière, licenciait des milliers de personnes, ce n’est pas une façon pérenne de conserver l’emploi.

Numéricable a racheté de nombreuses entreprises (LTI télécom récemment), sans jamais faire défaut à ses engagements.

L’endettement de l’entreprise n’est pas surprenant, et il est uniquement structurel. Il est dû à ces énormes investissements et développements de l’infrastructure réseau dont il serait déloyal de se plaindre.

Il suffit de jeter un œil chez les concurrents pour retrouver les mêmes états.

L’intérêt de tous face à l’intérêt personnel de certains

Quel est pour l’usager l’intérêt premier ? Que ce soit un ami politique qui gagne l’affaire parce que le gouvernement le préfère ? Ou qu’une entreprise qui mise sur le confort de ses usagers continue son combat pour offrir le meilleur des services ?

Notez souvent que les prix annoncés ne sont pas les prix que l’on paie réellement, il faut savoir être conscient des réalités.

 

Il sera difficile de prévoir l’ensemble des conséquences, y aura-t-il une baisse des tarifs sur les offres actuelles, des offres plus performantes, de l’emploi pour le développement des structures ?

Espérons en tout cas que ce choix ne sera pas entaché par les velléités fallacieuses des amis du pouvoir…