+33 5 81 63 40 45 contact@nexop.fr

La Consommation Énergétique des Télécoms

Actualités

La Consommation Énergétique des Télécoms

Publié Par ProgetCom

La consommation des données internet et mobiles des français double chaque année. Les opérateurs sont donc contraints d’augmenter la capacité de data dans leurs forfaits mobiles mais aussi les outils de gestion des liens Internet. Les appels, les mails, la data, les communications pèsent beaucoup sur la facture énergétique nationale.

ProgetCom est présent à vos côtés pour vous informer sur l’impact environnemental sur la planète et vous conseiller pour réduire vos factures avec quelques gestes simples au quotidien.

Orange représente 0,5% de la consommation nationale.

En effet, les télécoms consomment beaucoup d’énergie. Orange, l’opérateur historique représente à lui seul 0,5% de la consommation électrique nationale. Sa consommation ne cesse d’augmenter depuis des années, mais depuis 2 ans l’opérateur s’est stabilisé grâce à de nouveaux équipements qui sont moins énergivores.

70% de l’électricité est utilisée par le réseau mobile.

Antenne mobile

Les antennes mobiles sont aujourd’hui le premier poste de dépense énergétique des opérateurs. La question concernant le partage d’infrastructures entre opérateurs ne serait donc pas qu’une économie d’argent. Le bien-être de la planète est au cœur de tous les débats aujourd’hui, et le partage d’infrastructures réduirait considérablement le nombre de sites, diminuant également le recours aux nouveaux équipements.

Malgré l’entente entre Orange,  SFR et Bouygues Telecom, et Free, le gouvernement ne souhaite pas accéder à une mutualisation totale pour des questions de concurrence.

Les Datacenters

La multiplication des centre de gestion de données et d’interconnexion ne cesse d’augmenter, et leur consommation avec.

Google et Apple multiplient les datacenters alimentés en énergies renouvelables ou localisés dans les pays nordiques, afin de profiter de l’air frais pour refroidir les ordinateurs et ainsi minimiser l’utilisation de la climatisation.

Les opérateurs ne sont pas les seuls concernés.

Les consommateurs doivent également se remettre en question. Il est possible de réduire sa consommation individuelle. 13,5% des dépenses énergétiques des ménages sont représentées par l’informatique et le multimédia (statistiques de RTE 2016).

Plus de 150 millions d’emails sont envoyés chaque minute dans le monde, soit la production électrique de 18 centrales nucléaires pendant une heure. Nous pouvons réduire notre consommation en limitant les envois de mails inutiles, en évitant les newsletters et en limitant le nombre de destinataires.

La technologie ne cesse d’avancer, et dans les foyers le nombre d’objets connectés ne cessent d’augmenter. La box qui reste allumée en permanence consomme plus de 200 kWh/an, c’est presque autant qu’un lave-linge. L’ADEME (Agence de l’Environnement et de Maitrise de l’Energie) préconise de mettre en veille ou d’éteindre tout appareil à partir du moment où on a terminé de l’utiliser.

En Bref

Avec 1500 TerraWatts / Heure consommés et 20% de la consommation mondiale d’électricité, la multiplication des appareils connectés ne va certainement pas arranger la situation…

Commentaires Inactifs.

NOS RÉFÉRENCES